Les baptêmes au Mexique et Teotihuacán

Bonjour,

Retour au Mexique! Nous sommes donc le dimanche, au programme du jour : nouvel essai du baptême de Nathan et ensuite direction Teotihuacán (temples pré-hispaniques au Nord de Mexico city). Si vous avez raté le début, vous trouverez notre arrivée au Mexique, puis le jour de Noël (et le réveillon) au Mexique, mais aussi Xochimilco et les basiliques de Guadalupe.

Les baptêmes au Mexique

Hop re-belote le matin du baptême, on ré-habille Nathan avec ses petits vêtements blancs (ahah deuxième essai d’habillage de bébé réussi!). Re-direction la place des basiliques de Guadalupe dans le Nord de la ville de Mexico avec son coffret spécial baptême, comme je l’expliquait dans l’article précédent. On arrive à 9h30, le gars qui contrôle les entrées nous laisse passer : les 2 parents, le bébé (oui ben c’est mieux), les deux parrains (normalement un seul ne peut rentrer, mais comme je suis française ils ont accepté que je passe).

C’est en fait, une salle spéciale pour les baptêmes dedans :

Mexique Noel bapteme

Et vous constatez qu’il y a du monde! Oui la salle est pleine de familles (3 par famille grosso modo + le bébé), donc si vous faites le calcul, ça fait… beaucoup de bébé dans cette salle en même temps! Oui ici, les baptêmes se font en masse, en commun! Je sais pas combien il y en avait en tout, probablement une trentaine. Les âges ça allait des bébés 2-3 mois aux plus grands 2-3 ans. Tous absolument tous étaient habillés en blanc de la tête au pied et avaient leur coffret de baptême, plus la couverture blanche pour les bébés.

Les petits garçons avaient un petit pantalon, gilet ou veste suivant l’âge, pour certains un chapeau (blanc aussi) et des ptites chaussures classes (je vous laisse deviner la couleur).
Les petites filles avaient toutes une ENORME robe avec plein de tulle, un peu comme une robe de mariée meringue mais pour les enfants 🙂 Pour elles aussi, un petit chapeau pour certaines et leurs ptites chaussures vernis. Pour certains bébés, il y avait plus de tulle que de petite fille je pense 🙂

Revers de la médaille des baptêmes en commun… quand un bébé se met à pleurer il y a des chances pour que tous les autres suivent…

Le prêtre (en blanc à gauche sur la photo ci dessous) a commencé par une mini messe de baptême, qui a duré 20-25min pas plus. Il explique le baptême, explique aux parrains leurs rôles dans ce baptême et auprès du bébé, puis une prière… Bon of course, tout était en espagnol, donc j’avoue que j’étais contente que ce soit Nico le padrino représentant du couple 😀 Moi j’étais juste là pour faire des photos et occuper Nathan pour pas qu’il commence à pleurer.
C’était assez marrant au moment de devoir se lever pour la messe. Tout le monde était debout sauf… toutes les mamans qui donnaient le biberon ou allaitaient le bébé qui avait décidé d’avoir faim à ce moment là (Nathan inclus).

Ensuite, on passe, rangée par rangée, au milieu de la pièce pour aller faire le baptême en lui-même. C’est Nico responsable :

Mexique Noel bapteme

On a alors remarqué que tous les bébés même ceux qui ne pleuraient pas (Nathan inclus) se mettent TOUS (tous petits et plus grands) à pleurer 2 mètres avant d’arriver vers le prêtre. Les plus grands essayent même carrément de se barrer.
On allume ensuite une bougie (comme le monsieur en train de le faire derrière Nico, on voit d’ailleurs le bébé avant nous juste derrière le prêtre), il redit quelques phrases et c’est fini. Il appelle les parrains pour récupérer le certificat de baptême et voila.

En sortant de la salle, il y avait…. une file énorme de gens qui attendaient pour l’horaire suivant! Une file d’environ 30m ou plus, en fait non, pas une file mais deux! On apprend alors qu’il y a deux salles de baptêmes dans ce bâtiment. C’est impressionnant de voir tous ces bébés venir se faire baptiser en même temps!

Maintenant direction Teotihuacán… (non il n’y a rien de plus de spécial pour les baptêmes, pas de repas ou autre, en tout cas nous on a rien fait de plus).

Teotihuacán

Teotihuacán est donc un site pré-colombien. Cette cité aurait été construite en période pré-classique (autrement dit avant JC) et habitée jusqu’au VI ou VII eme siècle. Ah oui, les infos historiques ou sur la vie de cette cité proviennent des explications d’Ixchel (conjointe de mon beau frère) ou de Wikipedia. Elle a fait des études d’anthropologie et a bossé sur Teotihuacán en faisant des fouilles ici par exemple, donc forcément c’était super intéressant de faire la visite avec elle!

A l’époque, c’était donc une cité, habitée et probablement la plus grande ville à ce moment là et très influente. Le nom de la ville est Nahuatl (langue Aztèque) car donné par les Aztèques qui se sont installés ici bien après sa construction. Comme Ixchel parle et lit le Nahuatl (très pratique pour la traduction de tous les textes et noms des lieux!!), elle nous a expliqué que cela signifiait « endroit où l’on devient des dieux » (controverse visiblement sur la traduction, certains disent aussi « cités des dieux » ou « cités où les dieux se réunissent »).

Ce site est classé au patrimoine mondial de l‘UNESCO depuis 1987. Il est composé (dans la version actuelle) de deux pyramides : celle de la Lune et celle du Soleil, d’une allée centrale « L’allée des morts », de petites constructions sur les côtés de cette allée (anciennement des temples et des habitations), deux palais.

Plan de Teotihuacán

Plan de Teotihuacán

Nous avons commencé par la pyramide de la Lune en remontant l’allée des Morts. Elle nous explique que cette allée était utilisée par les personnes allant être sacrifiées. Elle porte donc bien son nom. Ils faisaient des sacrifices animaux et humains. Pourquoi pas que animaux? Parce que le don était plus important et donc un plus grand signe de reconnaissance si c’est des hommes. De ce que j’ai compris, ce sont souvent des guerriers adverses vaincus, esclaves ou « volontaires » (les suicidaires de l’époque).

La pyramide de la Lune vue depuis l’allée des morts :

Mexique Noel Teotihuacán

(oui on est le 28 décembre et c’est chapeau obligatoire et T shirts!)

La pyramide de la Lune vue depuis l’Altar (sorte d’estrade au milieu de la place) :

Mexique Noel TeotihuacánNous ne sommes pas montés sur cette pyramide, on se « réserve » pour faire celle du soleil. Cela ne se voit pas comme ça, mais ça grimpe beaucoup, les marches sont très raides.
En fait, les marches sont très étroites, impossible de mettre le pied droit comme on monte habituellement un escalier. Les pré-colombiens avaient-ils des tout petits pieds ? Non pas du tout, c’est fait exprès. Ainsi on est obligé de monter avec les pieds en travers et donc de montrer une épaule d’abord, signe de respect et de soumission aux dieux.

Ensuite, nous passons vers le palais de Quetzalpapalotl (à gauche de la pyramide de la lune, sur le plan ci-dessus). Il est appelé aussi le temple des papillons, en Nahuatl :
– Papalotl = mariposa = papillons
– Quetzal=ave de plumas preciosas = avec des plumes précieuses.

Voici à quoi ressemble du Nahuatl :

Mexique Noel Teotihuacán

 

Un mur du Palais de Quetzalpapalotl :Mexique Noel Teotihuacán

 

L’intérieur du palais avec une magnifique couleur sur les murs et les bandeaux :Mexique Noel Teotihuacán

Et un des murs typiques de ce palais. Ils sont tous avec ces lignes de petits cailloux bien rangés au milieu des grosses pierres. J’ai vraiment trouvé ça super joli!Mexique Noel Teotihuacán

Elle nous explique alors que tout le site et notamment les pyramides étaient recouvertes d’un apprêt blanc, une sorte de crépis, par dessus les pierres que nous voyons actuellement. Mais c’était fait en matière végétale et donc le temps les as fait disparaitre.

Nous nous dirigeons alors vers la pyramide du Soleil :Mexique Noel Teotihuacán

Mexique Noel Teotihuacán On va vers le début des escaliers…. Ah ben non il y a les gardes, vous ne pouvez pas monter, ça ferme à 17h.. On regarde la montre… il est 17h02. On le voit d’ailleurs sur la photo ci-dessus, prise 2 min avant d’arriver en bas des escaliers, on voit des gens qui montent sur la droite de la pyramide… On est dégoutés 🙁 Pour UNE fois que les mexicains ne sont pas en retard!!!!!

En repartant, nous croisons divers objets (oui ya des marchands de ptits bidules partout, en moins plastique et bling bling qu’en bas de la tour eiffel) :

Un magnifique sombrero, avec un calendrier aztèque en arrière plan à droite :

Mexique Noel Teotihuacán

La représentation de la mort chez les pré-hispanique, Ixchel nous explique qu’à cette époque la mort n’était pas quelque chose de triste. Ils divisaient le monde en deux : le supra-monde et l’infra-monde, la mort était juste le passage de l’un à l’autre, sans avoir de bon ou de mauvais monde, leurs croyances n’incluaient pas de notion de bien ou de mal, ni pour les personnes ni pour les actes. Un peu comme on oppose le clair et l’obscure, le dessus et le dessous, le vide et le plein, juste un symbole de la dualité du monde.
Les morts sont d’ailleurs toujours célébrés au Mexique fin Octobre « dios de los muertos » qui sont des fêtes joyeuses, avec pleins de couleurs, des fleurs…

Mexique Noel Teotihuacán

On lui a du coup demandé comment se passait les enterrements au Mexique. En effet, dans la culture ancienne c’était quelque chose de joyeux et dans la culture catholique (ils ont subis des conversions massives et importantes de la part des espagnols, pas forcément dans la joie et le respect en plus) c’est plutôt quelque chose de triste. Elle nous disait, que le catholicisme était maintenant très ancré et du coup la mort est vue comme quelque chose de triste.
Blague à part, c’est Nico qui a posé la question à Ixchel (en espagnol) elle a pas compris ce qu’il voulait demander. J’ai essayé à mon tour (toujours en espagnol) avec mes phrases d’espagnol scolaire et elle a compris MUAHAHAHAHA 😀 Victoire!

Aparté aussi. Elle parlait à un moment des femmes dans ces civilisations. Elle disait notamment que la femme devenait une « guerrière » quand elle avait eu un enfant. A cause de la douleur, de l’acte de donner naissance et la vie, elle était respectée et vue comme combative.

Et voici un mix entre la culture pré-hispanique (le tour est qui un calendrier aztèque) et le centre qui est catholique :

Mexique Noel Teotihuacán

Voila pour notre visite à Teotihuacán qui garde un petit goût amer comme nous n’avons pas pu monter sur la pyramide du Soleil. Merci merci encore à Ixchel pour toutes les explications! Dommage que je ne parle pas mieux espagnol pour poser plus de questions, avoir des explications plus complètes….

A suivre … le centre ville de Mexico!

A+

Karine

Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous aimez? Partagez!Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

6 commentaires sur “Les baptêmes au Mexique et Teotihuacán

  1. Hyper intéressant la visite de Teotihuacán. Même à travers ton site ! Ça me plait de me dire que je suis une guerrière :p
    Pour le (les ?) baptême(s), c’est impressionnant !

    • J’ai bien aimé aussi cette vision de la femme 🙂 Sans change de la vision des femmes faibles à la maison qui pondent des enfants à tour de bras.

      J’ai été impressionnée aussi par la file des gens pour les baptemes! Mon beau frere me dit que dans les petites églises ils font en groupe aussi et des fois un par un.

  2. Houaw ! Je suis une guerrière aussi !

    Ca doit être vraiment génial, oui, de faire cette visite avec une personne du pays et, qui plus est, a fait des recherches sur ce site !

  3. Nan en fait, je ne suis « que » 2 fois guerrière. Les deux autres je les ai pris déjà tout fait, c’est moins fatiguant ! :-p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>