Premier cours de cuisine coréenne : le Bulgogi et le Gyeranmari

Bonjour tout le monde,

A Stanford, dans le centre international et plus particulièrement le programme pour les époux de postdoc (comprenez le centre pour les épouses désespérées qui s’ennuient à la maison – à prendre au second degré je ne suis pas encore désespérée), ils organisent des cours et des réunions pour tout : langues (anglais, espagnol, japonais…), cuisine (coréenne, française, polonaise…), rencontres autour d’un café… Bref tout pour s’occuper et rencontrer du monde!

Je me suis donc inscrite à un cours de cuisine coréenne, qui se déroulera en 4 temps (les lundis midis). Le principe est donc que l’on va cuisiner 2 plats qui se font rapidement (20-45min) à chaque fois. On aime bien la cuisine asiatique et je suis toujours a la recherche d’idées de repas pour les soirs. Le 26 janvier, j’ai donc eu le premier cours sur le Bulgogi et le Gyeranmari. Vous ne savez pas ce que c’est ? ça tombe bien moi non plus je ne savais pas!

On avait donc RDV au centre international de Stanford, dans leur petite cuisine. On est 7 autour du plan de travail à écouter ce que dit celle qui fait le cours (une autre épouse désespérée qui veut bien montrer comment on mange dans son pays) et à refaire ce qu’elle nous montre.

cuisine coreenne cuisine coreenne

Il y a de deux chinoises, 1 japonais, 1 américain et 3 françaises. Je pense que l’américain (homme donc) n’avait jamais cuisiné de sa vie, vu comme il tenait son économe (aucune chance d’éplucher quoique ce soit de cette manière) ou son couteau (ou comment finir aux urgences en moins de 30 secondes).

La cuisine coréenne : Le Bulgogi

C’est un plat de viande marinée avec du riz ou des noddles (nouilles). La viande que l’on avait était du bœuf émincé.

Dans la marinade de la viande on met :

  • Sauce soja : 4 tablespoons -tbsp (60g)
  • Sucre : 2 tbsp (30g)
  • De l’ail coupé en tout petit : 10g
  • Du jus de poire (asiatique ou normale) : 1 tbsp (2 cuillères à soupe)
  • Du vin (vinaigre?) de riz : 2 tbsp (30g)
  • De l’huile de sésame : 2 tbsp (30g)
  • Des oignons émincés : 1/4 d’oignon.
  • du poivre

Vous faites mariner la viande là dedans pendant minimum 30min à 1h30 (si vous avez plus le temps).

Quand elle est marinée, faites la cuire à la poêle avec des champignons et servez là avec du riz ou des nouilles.

Voici les champignons en question :

cuisine coreenne champignon

J’adore la traduction française….

cuisine coreenne champignon

Voici le résultat de la viande (nous n’avions pas de nouilles ou riz) :

cuisine coreenne bulgogi

J’ai bien aimé ce plat, c’est rapide (si on s’y prend un peu en avance pour laisser le temps de reposer) et simple à faire!

Edit : je viens de le refaire pour un repas d’un soir, c’est top. J’ai fait une autre variante avec du poulet, ça va très bien aussi (coupé en petits dés).

La cuisine coréenne : Le Gyeranmari

C’est une omelette aux légumes toute fine et enroulée sur elle-même.

Dans un plat, battez 3 oeufs puis ajoutez :

  • 2 petits oignons verts
  • des carottes rapées : 1 tbsp (15g)
  • du sel et du poivre

Dans une poele non adhésive (huilez si besoin) versez 1/3 de la préparation. Quand cela commence à être cuit dessous (le dessus est encore non cuit ou baveux, c’est normal), roulez votre omelette avec deux spatules. Avant d’arriver au bout de l’omelette, versez encore 1/3 de la préparation dans la poêle (du coté où ya pas le rouleau) en faisant superposer avec la première partie. Laissez cuire comme pour le premier et continuez de rouler. Refaites la même chose avec le dernier tiers de la préparation.

cuisine coreenne omelette

Vous allez ainsi faire une omelette en longueur en fait et avoir une omelette toute fine, roulée en plusieurs épaisseurs.

Elle nous a expliqué que les coréens mangeaient cela froid et en apéritif bien souvent. Mais vous pouvez aussi la manger chaude avec une salade par exemple.
J’ai bien aimé cette omelette, elle est plus fine que celles que l’on fait habituellement, et ça rend bien avec les petits légumes dedans! Pour un soir, c’est sympa!

Astuce pour l’apéro : Vous pouvez couper votre omelette en petits morceaux (5-6 cm environ) et les recouper en biais ensuite au milieu. Vous retournez une des deux parties et cela vous fait un coeur comme cela :

cuisine coreenne omelette cuisine coreenne omelette cuisine coreenne omelette

Visiblement les coréennes adorent que leurs plats soient jolis, mignons, colorés quite au final à ce que ce soit froid et/ou plus pénible à faire cuire…

A la fin, nous avons dégusté nos plats. En boisson, elle avait apporté une boisson typiquement coréenne, qui se boit en dessert. C’est à base de riz. Je n’ai pas vraiment aimé cette boisson, c’est très sucré!

cuisine coreenne boisson cuisine coreenne bulgogi

Voila !

A suivre avec le Bibimbap et le Doenjang Jjigae au boeuf.

A+

Karine

Mots clés : coréenne, bulgogi

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous aimez? Partagez!Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

10 commentaires sur “Premier cours de cuisine coréenne : le Bulgogi et le Gyeranmari

  1. Hahaha oui je crois que beaucoup d’américains ont un problème avec les couteaux. J’ai le même à la maison, on dirait une poule qui a trouvé un couteau.. Il se demande bien à quoi ca peut servir..

    ça a l’air bon en tout cas, et simple à faire. J’avais déjà eu la chance de goûter la cuisine coréenne et j’avais bien aimé (sauf le Kimchi).

    Bonne journée!

    • Donc ce n’est pas un mythe, les américains ne cuisinent jamais!

      Oui c’est simple à faire! J’ai pas encore gouté le kimchi, je ne sais pas si elle a prévu de le faire dans un des cours suivant

  2. Oh j’ai hâte de voir la recette du Bibimbap ! C’est super bon ! 🙂
    Ces deux recettes ont l’air chouettes aussi. Je vais tester rapidement l’omelette (je suis une fan d’omelette !).

    J’aime bien tes remarques sur l’américain et j’aime aussi la traduction sur le paquet de champignons ! Tellement improbable…

    • Oui le bibimbap était très bon aussi à suivre 🙂

      C’est souvent qu’il y a les traductions en français sur la bouffe mais celle ci est balèze quand meme!

  3. C’est vraiment chouette tout ce qu’il y a de proposer aux femmes « désespérées » de Stanford !
    Et au final, il l’a réussi la recette l’américain ?
    Tu compte faire un cours toi aussi ?

    • Disons que heureusement qu’il faisait pas la recette tout seul et que c’était en commun, sinon il y serait encore à éplucher sa poire…

      Heu je sais pas si je vais faire un cours, mon niveau d’anglais me fait un peu peur pour donner des explications….

      • La plupart des mots seront en français :p Vous ne lui avez pas expliquer comment tenir son économe ? Le pauvre ! Que des femmes ingrates 😀

  4. Je ne connais pas du tout la cuisine coreenne mais ca a l air delicieux! C est sympa ces cours de cuisine 😉

  5. ça a l’air délicieux. Sympa ces cours de cuisine, voilà une occupation qui pourrait me plaire aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>