Débuter en généalogie

Bonjour tout le monde,

 

Depuis quelques mois, je me suis trouvé un nouveau loisir : la généalogie! Et non c’est pas que pour les vieux!
Cela a commencé quand ma grand mère a retrouvé chez elle, en janvier dernier, des cartes postales et des courriers que s’envoyaient deux personnes de la famille. A priori c’était les grands parents de mon grand père. Je n’ai pas encore pu voir moi même ces lettres puisque je suis aux USA mais j’ai eu des échos de leur contenu. J’ai trouvé ça génial d’avoir accès à ce genre de documents, voir un peu leurs préoccupations du moment, leurs questions, leurs vies… Je me suis du coup rapidement demandé qui était ces gens, pourquoi ils s’envoyaient des courriers (alors que visiblement ils étaient mariés), pourquoi le monsieur était à Casablanca (à priori j’ai pas de famille au Maroc), quels étaient leurs métiers?…

Bref j’ai commencé quelques recherches et je me suis plongée dans tout le reste de la généalogie familiale! C’est vraiment super intéressant à faire et ça m’a occupé (et m’occupe encore) un bon bout de temps!

Voila comment j’ai procédé en tant que débutante en généalogie.

Conserver les données en généalogie

Tout d’abord au niveau « stockage des données ». Il existe plusieurs sites de généalogies, plus ou moins biens, plus ou moins payants. Mon préféré reste Geneanet. Il est gratuit, avec un ajout illimité de personnes dans l’arbre (ce qui est loin d’être le cas de tous) et les cases pour ajouter des personnes sont bien faites et complètes. On peut aussi sauvegarder sur son PC le fichier complet et le re-télécharger sur le site si besoin. Il y a des fonctions payantes si on veut faire des recherches dans les arbres des autres gens de façon poussée.

Le site MyHeritage est pas mal non plus, mais il est limité dans le nombre de personnes que l’on peut mettre dans l’arbre (250 au maximum pour la version gratuite, et ça va assez vite de mettre 250 personnes en généalogie). Mais ce site a un outil intéressant le « smart match » qui est très pratique quand on est coincé (mais qui ne marche pas à chaque fois). Le site va comparer votre arbre et les personnes à tous ceux qu’il a en mémoire et vous dire si une des personnes de votre arbre se trouve dans un autre. Si vous avez de la chance, c’est la même personne et vous aurez quelques infos complémentaires si l’autres personne a rempli plus que vous!
Par exemple, dans mon arbre on a trouvé une dame qui est aussi dans un autre arbre. Moi j’avais juste « née autour de 1826 » et son mari M. machin. Dans l’autre arbre, cela me dit que la personne a dit « née le 18 octobre 1826 à tel endroit » et son mari M. machin. Je peux donc dire que c’est la même personne (même département de naissance, même mari, même nom) et j’ai une info en plus : sa date de naissance exacte et son lieu de naissance! Je n’ai plus qu’à aller chercher l’archive correspondante pour confirmer!
Sur ce site, en version gratuite vous avez la possibilité de cliquer une ou deux fois sur « ajouter à mon arbre » ce qui met à jour automatiquement les informations, sinon vous pouvez juste les « voir » et à vous de les noter. Mais ça aide pas mal des fois!

Voila pour les sites.

Ensuite pour les données, j’utilise un carnet où je note mes infos trouvées au fur et à mesure, mes hypothèses (parce que des Jean Dupont dans la Loire, il y en a souvent pas qu’un seul), des petits indices qui sont pas directement utiles mais qui peuvent l’être plus tard (une adresse où il a résidé, un témoin de mariage ou de décès…)

Et enfin j’enregistre tous les actes officiels (naissance, mariage, décès, militaire notamment) sur mon ordi dans des dossiers pour les retrouver facilement si besoin. Sur les archives il y a parfois le bouton sauvegarder l’acte directement, sinon je fais juste une capture d’ecran ou un « imprimé » mais en sortie PDF (au lieu de papier).

Par où commencer et où trouver les données et actes officiels?

Pour commencer, demandez autour de vous! Il est relativement facile d’avoir les noms et dates de naissance/mariage/décès de vos grands-parents et même de leurs parents souvent (tout dépend votre âge à la base on est d’accord). Bref remplissez le plus possible les premières feuilles de l’arbre avec les connaissances des personnes de la famille.

Il y a 3 types de données importantes en généalogie :

  1. Les dates bien sur! Que ce soit les dates précises ou juste le mois et l’année ou juste l’année ou au moins « autour de 1920 ».
  2. Le lieu de vie, les archives sont classées (en France en tout cas) par département puis par ville (sauf le militaire). Si vous savez que grand papy Maurice est née en 1925 et dans la ville Bidule, il va être beaucoup plus simple à retrouver que juste « il est né dans la Loire » (parce que ya un nombre de bleds incalculables et tous les faire c’est un peu long!)
  3. Leurs relations : quel est le nom de son mari/femme, son nom de jeune fille, un nom d’un de ses enfants, un nom même nébuleux d’un des parents (« ah oui on m’a parlé de grande mamie Josette », au moins vous avez le prénom).

Ensuite il faut aller fouiller dans les archives officielles et là… vous avez de la chance ou vous en avez moins. Dans certains départements (la Haute Loire par exemple), ils ont fait un boulot monstrueux d’archivage numérique, de tag des personnes sur les actes, de classification et indexation (table des matières…). Et dans d’autres départements, vous avez l’année et la ville pis après débrouillez vous, si vous avez pas de bol ils ont pas tout numérisé en plus!

Vous aurez 4 types d’archives majeures :

  1. Les actes de naissance ou de baptême. Dessus vous avez le nom et prénom de parents (s’il a été reconnu bien sur), le lieu (puisque vous cherchez par ville), la date de naissance (et l’heure si ça vous amuse), et parfois un témoin de la naissance.
    acte naissance généalogie
  2. Les actes de décès. Dessus vous avez le nom du défunt, la date, le lieu toujours, la profession du défunt et les témoins du décès (bien souvent des voisins, conjoint ou enfant du défunt). J’ai jamais vu de « raison » de décès sur les actes que j’ai.acte décès généalogie
  3. Les actes de mariage (les plus intéressants). Dessus vous avez la date de mariage, puis pour chaque époux : son nom, prénom, sa date de naissance et son lieu de naissance, les noms de ses parents, s’ils sont vivants ou non, et s’ils sont décédés vous avez très souvent la date et le lieu de décès, les professions de tout le monde. Vous avez aussi plusieurs témoins (frères/soeurs, amis…). C’est très très pratique pour retrouver les parents par exemple!acte mariage généalogie
  4. Les registres militaires (pour les hommes uniquement bien sur). Ils sont classés par années et par département/canton. Dessus vous avez nom, prénom, profession, noms des parents (souvent), ses traits physiques (couleurs des cheveux, taille, forme du visage, couleur des yeux), ses infos militaires (appels sous les drapeaux, régiments, dates, combats fait ou pas, mobilisation, démobilisation…), ses adresses habitées (pas toujours, ça permet parfois de savoir dans quelle ville il était à une date et de retrouver un mariage ou une naissance d’enfant par exemple) et le nombre d’enfants (les pères de pleins d’enfants étaient souvent libérés plus vite de l’armée).acte militaire généalogie(ce ne sont pas des actes de personnes de ma famille j’ai tout pris au hasard).
    Et ces actes, ils sont « récents » puisqu’avec des trucs pré-imprimés et donc ça aide à déchiffrer, dans les actes plus vieux tout est écrit à la main et parfois pas très lisibles.

Avec ces 4 archives, vous avez déjà beaucoup d’infos sur les personnes! Pour les personnes qui ont fait la 1ere guerre mondiale, on peut trouver plus d’infos aussi (monument aux morts, lieux de services, parfois photos…). Mais j’en reparlerai dans un article futur si ça vous intéresse. On peut dire des tas de trucs sur les registres militaires!

Donc pour commencer : allez sur le site des archives de votre département de recherche!
Je ne peux pas dire précisément « comment on recherche » puisque les interfaces de chaque département sont différents.

Petite info : seules les archives de plus de 100 ans peuvent être numérisées et misent sur le net. Donc pour l’instant, on a pas accès aux archives de 39-45. Par contre, vous pouvez les avoir en vous déplaçant directement aux archives départementales.
Et aussi, cela peut coincer pour les personnes « récentes » on est parfois bloqués à un arrière grand père parce qu’il est mort en 1925 et du coup il apparaît pas encore dans les archives numérisées.

Voila à suivre : d’autres petites astuces pour trouves des informations et sources diverses et un article spécial 1ere guerre mondiale si cela vous intéresse! Dites moi!

Et vous ça vous intéresse la généalogie? J’avoue que j’aime beaucoup faire ça, une sorte d’enquête géante, à faire des hypothèses, trouver de nouvelles infos, de nouvelles personnes!

Si vous voulez vous lancer et que vous avez des questions précises n’hésitez pas à me dire02!

A+

Karine

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous aimez? Partagez!Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

13 commentaires sur “Débuter en généalogie

  1. Mon grand-père (mauvais exemple du coup, mais ce n’est effectivement pas que pour les vieux !!!) s’est plongé dans notre arbre généalogique il y a quelques années et avec pas mal de recherches, il a réussi à remonter assez haut ! Je trouve ça super intéressant et génial d’ensuite se le passer dans la famille pour montrer à notre descendance 🙂

  2. Moi je fais ma généalogie depuis une dizaine d’années. C’est vraiment passionnant tout ce qu’on peut découvrir.
    J’utilise le logiciel PAF (http://www.familysearch.org/eng/paf/) et j’ai plus de 5000 personnes dedans (on remonte jusqu’en 1600 – mais à cette époque là c’est pas évident de déchiffrer les textes).
    Et j’ai même développe un logiciel pour partager cet arbre avec les membres de notre famille !
    J’ai aussi organisé une cousinade il y a 5 ans avec plus de 120 « cousins ». Tout le monde était ravie de se revoir ou de se rencontrer !
    Amuse toi bien en tout cas avec tes recherches généalogique ! 🙂

    • Malheureusement PAF n’est plus reconduit, du coup j’ai trouvé une ancienne version mais bon. Je m’en sers surtout de backup au cas où le site plante.
      Ah ah déjà en 1790 je galère avec les textes (et les dates, j’adoooore les brumaires et compagnie) alors 1600 j’imagine pas! C’est un gros boulot!
      Merci!

  3. Mon grand père, ma mère et mon père se sont lancé la dedans il ya quelques dizaines d’années du coup à part aider mon grand père sur de la paléographie du 17e et 18e je n’ai pas fait grand chose étant donné que je suis pas mauvaise (bon fait pas me demander du XVIe, je suis vraiment une bille, mais médiéval et 17e-18e je gère pas mal encore). Il était remonté jusqu’en 1600 et des billes, ce qui est pas mal du tout ! Il y a aussi les registres de recensement, c’est comme ça qu’on a retrouvé des traces de la famille du côté de ma famille (et qu’on a vu ue jusqu’en 1870 et que les filles avaient toujours Justine dans leurs prénoms …). Avant les états civils tu as les registres paroissiaux qui peuvent très utiles mais souvent sur microfilm et le microfilm … bah c’est chiant, pour avoir bossé avec un nombre de fois … Tu as aussi les contrats de mariage, testaments et inventaires après décès qui sont top, tu rentres dans la sphère privée des gens, tu vois leur relation de famille, témoins légataires ce qui est passionant ! Bref j’arrête de faire mon historienne !

    • C’est super intéressant! Pour les contrats de mariage, testaments et inventaires, tu les trouves où?

      A oui c’est vrai que dans les familles, ya souvent des prénoms qui reviennent très souvent! Moi d’un coté sur 9 hommes j’en ai 7 qui s’appellent Antoine!

      • On les trouve dans les archives départementales (dans toutes les villes) dans la série E (qui comprend les actes notariés) mais c’est dans le cas où tu remontes avant 1790 ou E dépôt pour toutes les dates. (je travaillais sur une période allant de 1600 à 1790), sinon la série E dépôt tu vas avoir toutes les dates. Mais aux archives départementales, tu as des livres qui répertorient tout ce dont tu as besoin pour les classements.

        • Merci! C’est intéressant ce genre d’archives! Je suis pas encore avant 1790, pour l’instant c’est 1800 ma date buttoir, je remplis toutes les branches et quand j’aurai tout jusque 1800 je remonterai encore 🙂
          Bon comme je suis aux US encore, je fais avec ce qu’il y a sur le net aussi, c’est à dire pas tout.

          • Oui en bossant d’internet c’est pas simple :(. J’y ai passé des aprem entier dans les archives à faire ce fichu mémoire ! Bon courage en tout cas c’est super intéressant !

  4. J’ai commencé il y a quelques années avec Geneanet, et je n’y ai pas remis le nez depuis un moment. J’ai tout de même eu le temps de découvrir qu’un des frères de ma mère était en fait aussi son oncle… En fait, son père couchait avec la mère et la fille, quoi… Ma mère ne l’avait jamais su, c’est moi qui lui ai appris ! On peut avoir de grosses surprises avec la généalogie !

    • Ah oui ça c’est de la grosse trouvaille! ça peut effectivement jeter un peu un froid ce genre de nouvelles!
      On a pas eu encore de grosses surprises ici, rien de particulier! J’ai deu trois trucs rigolos mais c’est tout : une personne qui a changé 3 fois de prenoms, 7 hommes sur 9 qui s’appellent Antoine dans une famille…

  5. Manue

    J ai également commencé la genealogie jeune avant internet . Puis’ les priorités de la vie on fait que j ai mis ça de côté pour y revenir par période. Une vraie chasse au tresor. Contrairement à toi, j avais tendance à travailler par branche, ceux qui me permettait d avoir à peut près en-tête les prénoms et lieux et ne pas me mélanger les pinceaux. C est pratique quand on s y met de facon épisodiques, on fouille un lieu et un nom.
    Je travaille sur heredis ma version est un peu ancienne mais suffit

  6. oumQayyim

    Pour ma part mes oncles et mon père avaient commencer ya quelques année.. ils étaient remonter assez loin puis finalement après quelques années de recherche on a appris que ce n’était pas notre famille… pendant la guerre mon arrière grand mère avait fricoter avec un italien(sicilien) dans l’armée allemande pendant que son mari étais porter disparu en Allemagne et il était rentré au 1 mois de mon grand père et l’avait reconnu comme son fils… mais ne lui avait jamais dit (et mon grand père est décédé à l’âge de 40 ans) au final mes oncles et mon père on arrêter car ils sont appris plein de truc de ce genre.. aussi du côté ma grand mère lol Bref nous qui nous pensions bien français bas finalement on a plus de famille en Italie qu’en France lol et du côté de ma mère c’est pareil mais avec l’Espagne.. Donc au final pas envisageable de le faire mais ça doit être génial. Et extrêmement passionnant

  7. La généalogie peut-être très prenant, en tout cas l’usage des sites de généalogie peut largement faciliter les recherches, et puis surtout bien archiver les données et actes officiels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>