L’obligation de minceur

Bonjour tout le monde,

 

Aujourd’hui je voudrais parler d’un sujet qui m’afflige : l’obligation de minceur. On est au printemps, on arrive en été, et donc les régimes en tout genre fleurissent dans les magazines (féminins surtout mais pas que) et sur le web.

Etat des lieux de l’obligation de minceur

Il suffit d’aller sur internet et de regarder 3 min les unes et menus des sites notamment « pour les femmes ».

Voila ma moisson en moins de 3 min :

Un article sur la diet « heureuse » et la gym rapide et facile pour garder sa ligne sans effort et en très peu de temps :

minceur diktat

Le menu d’un magazine avec une rubrique « minceur » directement dans beauté :

minceur diktat

Un autre menu avec cette fois ci minceur directement dans le menu principal (au passage d’ailleurs visiblement les femmes ne sont intéressées que par la mode, la beauté, la minceur et les stars… Zut je suis pas une femme alors si je m’en fous de la mode, ne me maquille pas, ne me parfume pas, n’est pas intéressée par la vie des Kardashians et ne veut pas maigrir à tout prix?)

minceur diktat

Et un article sur les index glycemiques qui seraient les miracles face aux calories pour mincir (ce qui est une absurdité totale).

minceur diktat

Un menu « forme » où visiblement pour être en forme les 2 trucs principaux sont « conseils pour maigrir » et « ‘régime ».

minceur diktat

Mais donc toujours cette obligation de minceur, partout.

Et encore je ne parle que de nutrition (ce que je connais) et pas de tous les articles pour avoir des fesses magnifiques, des seins comme ci, un ventre comme ça ou que sais je encore. Bref tous les articles pour nous faire ressembler à des clones « parfait ».

Ces articles sont d’ailleurs toujours illustrés par des photos de femmes qui n’ont visiblement absolument aucun besoin de perdre du poids. Forcément ça fait vendre « aaaaaah mais c’est genial, si je fais ça et ça je vais ressembler à cette nana ». Mais cela induit aussi le fait que si on est pas exactement comme elle (qui sont des mannequins avec un IMC très bas pour la plupart) alors je dois maigrir. Et c’est là que le problème commence.

Attention, je ne dis pas que le surpoids et l’obésité ne sont pas des problèmes, on est bien d’accord. Cet article n’est pas l’apologie de l’obésité, mais plutôt un article contre ces foutus régimes et nos « obligations de beauté ».

Pourquoi je n’aime pas les régimes

Pourquoi est ce que je suis aussi contre les régimes? Pour deux raisons principales :

  1. ça ne sert à rien. L’effet yoyo vous avez du en entendre parler, ce n’est pas un mythe et ce n’est pas « juste chez les autres ».
  2. Cela flingue la confiance en soi (et la santé dans certains cas). Vous commencez le régime, vous perdez un peu, vous arrêtez le régime (puisqu’ils ne sont absolument pas fait pour le long terme), vous reprenez du poids (effet yoyo) et donc vous culpabilisez puisque vous êtes nulles, vous n’avez pas réussi le régime (alors qu’il n’y a aucun moyen de le réussir) et vous allez regrossir (avec des kilos bonus).

Les régimes sont les 3/4 du temps fait pour une durée limitée : 1 semaine, 15 jours, 1 mois, 3 mois, 6 mois… Plus le temps est court, plus le régime est agressif et privant. Exemple : le régime citrons pendant 1 semaine .
Donc après cette période (où vous pouvez ou non perdre du poids), vous arrêtez le régime et vous reprenez une alimentation comme avant… et surprise… vous reprenez du poids! Ce qui somme toute est normale puisque vous n’avez apporté aucun changement durable et bon à votre alimentation. D’autant plus, le corps en situation de privation (alerte Famine pour lui), il va stocker beaucoup plus de graisses la prochaine fois qu’il aura à manger (et donc vous allez regrossir avec bonus).

Si le régime a un temps long, il y a très peu de chance que vous teniez jusqu’au bout, notamment dans les cas de régime où ya tout un tas d’aliments « interdits ».
Pourquoi? Parce que interdit, signifie privation, signifie « on augmente son attention sur cet aliment » et à un moment ça craque et vous vous jetez sur cet aliment. Vous dites « oh j’ai raté mon régime, perdu pour perdu je vais manger pour me rattraper/me consoler ».
Dans ce cas, vous avez donc 2 effets, le premier est la reprise de poids par le meme mécanisme que dans les régimes « courts ».
Le 2eme est la culpabilité. Comme dit plus haut, vous dites que vous êtes nulle parce que vous n’avez pas réussi alors que votre copine truc ou Mme Machin sur le forum bidule dit que pour elle ça a marché (mais marché sur combien de temps?). Donc vous perdez votre confiance en vous et vous recommencez un régime, parfois encore plus drastique pour perdre le poids repris.

De plus ces régimes (trouvés sur internet, magazine, livre….) sont très très rarement adaptés à votre cas : à votre taille, à votre poids, à votre condition, à vos soucis de santé, à votre activité physique, à votre age, à vos habitudes de vie, votre métabolisme… Nous ne sommes pas des clones, nous mangeons différemment, nous avons des vies différentes, pourquoi devrait-on avoir le même régime? Vous pensez qu’une femme de 55 ans qui fait 1m80 en ménopause va avoir les mêmes besoins qu’une femme de 20 ans de 1m60 qui fait 4h de sport par semaine? Et ça sans parler de si elles ont un surpoids ou pas.

Enfin, ces régimes vous coupent de toutes sensations alimentaires. Ce que j’appelle sensations alimentaires sont principalement la faim et la satiété.
Autrement dit, on vous dit de manger tel truc, à telle heure, en telle quantité. Ok et si j’ai encore faim? Et si je n’ai pas faim? Et si je n’aime pas ce truc là?
Certaines personnes ne savent plus du tout reconnaître leurs signaux de faim et de satiété. Ce sont pourtant les deux signaux essentiels du corps pour nous dire « hey amène moi de l’énergie j’en ai besoin là » ou « stop stop stop j’en ai assez pour le moment ».

Bon et si vraiment on veut perdre du poids on fait comment?

D’abord j’ai envie de dire, est ce que vous avez réellement besoin de perdre du poids? Et si c’était plutôt un raffermissent musculaire qu’une perte de poids dont vous avez besoin?
Ces articles de magazines nous laissent aussi penser que l’on peut choisir « notre poids », ce qui est faux. Ce poids de forme est corrélé à notre age, notre taille, notre morphologie… Ce n’est pas nous qui le choisissons.
On reconnait ce poids de forme comme ceci : c’est généralement le poids que l’on maintient longtemps, sans faire aucun effort particulier dans un sens ou un autre.
Et ce poids de forme évolue! Vous n’avez pas le même poids de forme à 15 ans, 20 ans, 30 ans ou 50 ans! Et c’est parfaitement normal, surtout chez les femmes pour qui le corps se met en place pour les grossesses. Vous n’avez pas forcément la même silhouette à 16 ans qu’à 30 (grossesse ou pas) et donc pas le même poids de forme.

Ensuite pour celles qui veulent perdre du poids (parce que oui c’est une demande légitime et parfois vitale pour certaines personnes), je vous déconseille tout régime. Et encore plus ceux qui sont restrictifs qui vous font des listes de bons et de mauvais aliments.
Ces bons et mauvais aliments ça n’existe pas! Ce qui compte c’est ce que vous en faite, comment vous les mangez, la quantité et la fréquence. C’est pas parce que je vais mangez une religieuse au chocolat ou des frites (avec du ketchup et un coca), que je vais devenir obèse en 3min. Par contre, je ne vais pas non plus manger la tablette complète de chocolat.
D’ailleurs révélation probablement choquante : oui je suis diététicienne nutritionniste et je mange des frites, des gâteaux (le premier qui m’interdit de manger des gâteaux je lui fait bouffer mon rouleau à pâtisserie) et du chocolat (tous les jours d’ailleurs). ROOOOOOHHH mais alors les diets ne mangent pas que des graines et des salades?
Et encore plus choquant : non je ne vais pas vous interdire ces aliments si vous voulez perdre du poids. ROOOOOOOOOOOOOOOHHHHHHHHHHHHHHHH.

Pour perdre du poids, voici quelques conseils :

  1. Aller voir un professionnel : diététicien-nutritionniste ou médecin nutritionniste (non les coachs ou juste « nutritionnistes » ne sont pas des professionnels). Je vous recommande ce site pour trouver un bon pro, ce ne sont pas les seuls bons pros évidemment. Ce conseil est notamment très valable pour les gens qui ont d’autres problèmes de santé en plus du poids (diabète, cardiaque, endocrinologique…)
  2. Oubliez les listes d’aliments interdits et autorisés.
  3. Ecoutez votre faim et votre satiété! Je n’ai plus faim, je ne me force pas à finir mon assiette. Hop tout dans une boite et ça me fait des restes pour le lendemain!
  4. Mangez plus doucement. La satiété arrive en 20 min minimum, si votre corps n’a pas le temps de vous avertir, vous allez manger trop et donc avoir plus d’apports que de besoin.
  5. Faites vous plaisir et dégustez! En France (et dans d’autres pays), on a la grande chance d’avoir la culture de la nourriture. On aime partager un bon repas, on aime la saveur des bonnes choses. L’alimentation ne doit pas être un calvaire qu’il faut peser, mesurer, éviter… Cela doit rester un plaisir!

Et voici quelques lectures intéressantes à ce sujet :

 

Bref, stop aux régimes et à « l’obligation de minceur »!

A+

Karine

Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous aimez? Partagez!Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

12 commentaires sur “L’obligation de minceur

  1. Super article qui correspond à ma façon de penser ! Bravo !

  2. C’est très intéressant d’avoir l’avis d’une professionnelle 😀
    Depuis mon deuxième enfant, mon poids de forme a évolué : j’ai pris 4 kilos. Pourtant mon alimentation est la même. Cela m’a longtemps déprimée, mais comme je suis toujours sur un poids correct (à peu près) je n’ai même pas l’envie de commencer un régime.
    Par contre, je sais que je devrais manger plus équilibré ….
    Sinon, j’ai repris le sport depuis 2 ans et je me sens plus en forme, même si mon poids n’a pas bougé (ou à peine), je pense donc que je me suis raffermie 😉

    • Oui poids et silhouette sont souvent confondus! Vive le sport 🙂 Si tu te sens plus en forme et raffermie c’est le principal!

      Depuis ton deuxieme enfant cela a évolué, mais probablement aussi avec l’age (sorry mesdames l’age n’est pas forcément de notre coté dans les questions de poids) tout simplement. Sans avoir eu d’enfant et sans changer mon alimentation, j’ai pris 5kg entre mes 18 et 25 ans.

  3. Ha l’effet yoyo et les kilos bonus, je connais bien !… Je faisais 55 kg étant jeune fille, pour 1,68m. En entrant dans la vie active, mais sédentaire avec des déjeuners d’affaire quasiment tous les midis, l’arrêt du sport (que je ne faisais qu’au lycée) et de la cigarette, j’ai pris beaucoup de kilos… J’étais montée à 75 kg.

    Je raconte ma vie là !

    1er régime – Weight Watchers : 68 kg.
    1ère grossesse : 98 kg
    Après la grossesse, je suis retombée à 68 kg après un 2d regime (poudres et des barres Gerlinea + des vrais repas).
    Les années passent… Des soucis de santé pour ma fille, la séparation d’avec son papa, les kilos reviennent… Je monte à 80 kg…
    3ème régime – digipuncture + 2 massages intégraux par semaine + alimentation hyper stricte pendant 6 mois, je retombe à nouveau à 68 kg (mon poids de forme ?) allégée d’une somme colossale !
    Reprise de poids colossale également avec une reprise alimentaire équilibrée (forcément, vu le régime drastique qui a précédé), jusqu’à 92 kg !…
    Rencontre de mon chéri, amour, perte de 5 kg ! Youhou !
    2de grossesse : 102 kg…
    Après grossesse : 92 kg.
    4ème régime – Weight Watchers avant le mariage : 79 kg
    Aujourd’hui : 100 kg tout ronds et la déprime des 3 chiffres sur la balance…

    Pas envie de refaire un régime mais je ne sais pas quoi faire car je mange équilibré… Je ne suis pas très sportive… 1h d’équitation par semaine + 2 fois 15 mn de step (je débute !)… Bon je marche aussi un peu tous les jours pour l’école et autres…

    Je sais ce que c’est que de manger équilibré ou non, j’ai aussi déjà vu une nutritionniste (je ne me rappelle plus son titre exact mais c’était au CHU), elle ne comprenait pas non plus car ce que je fais est bien !…

    Moi j’ai ma petite idée mais le médecin compétent pour confirmer mon idée refuse de me faire faire la prise de sang nécessaire pour confirmer… On en parle en MP si tu veux…

    Bref… Je suis d’accord avec toi, les régimes ne servent à rien, sauf à donner de faux espoirs…

    Voilà, un long message pour illustrer avec un cas concret ce que tu dis dans ton article

    • Ah oui le super combo vie active (enfin sédentaire plutot)+ arret de la clope + arret du sport est assez fatal!

      Merci de ton partage de vie, c’est toujours intéressant de voir les cas des personnes. Tu illustres parfaitement bien l’effet yoyo malheureusement pour toi! Oui je veux bien en causer avec toi par MP, il y a effectivement des cas médicaux qui empechent la perte (ou la prise) de poids. Si la nutri était au CHU c’est forcément une professionnelle (diet ou médecin nutri), les non diplomés ne peuvent pas être embauchés.

      Et outre l’équilibre dans l’assiette elle meme, tu fais attention à ta faim et satiété?

  4. Je confirme, t’en mange des gâteaux et pas qu’un peu :p

    • Et ça va pas finir de si tôt!

      • C’est l’inégalité entre les êtres humains ! J’ai une soeur qui peut bouffer pizzas, hamburgers et compagnie tous les jours et qui a un IMC trop bas ! Parrait-il que son métabolisme est plus rapide que le mien pour utiliser et éliminer les déchets…

        • Et oui on est pas tous du meme moule! Comme ya des bruns et ya des blonds 🙂

  5. Moi j’ai besoin d’une nutritionniste 😀
    Mais tu vas me dire que je n’ai pas besoin de perdre 😛

    • Au point où tu le voudrais, clairement c’est pas possible (et souhaitable :D) 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>