New York 2016 : Ellis Island et la Statue de la Liberté

Salut!

Et voici le récit de notre dernier jour à New York, au programme : le musée de Ellis Island et la Statue de la Liberté! Il était évidemment impossible de rater ça!

Pour les récits des jours d’avant, c’est ici :

Pour aller à la statue, je vous recommande fortement de réserver votre billet! Je crois que c’est possible le jour même mais comme le nombre de billets par jour est limité, si vous tombez un jour complet, ce sera perdu! Pour les périodes touristiques (été par exemple), il vaut mieux réserver assez tôt. Il y a plusieurs types de billets : visite sans monter dans la statue, visite en montant dans le piedestal (ce qu’on a pris), visite avec la couronne (mais là c’est plus de 6 mois avant qu’il faut réserver et c’est interdit aux enfants trop jeunes il me semble). Nous nous y étions pris un peu tard, 2 semaines avant. Il n’y avait plus de billets disponible au départ de Manhattan le matin par exemple. Et si on avait pris l’aprem, on aurait pas eu le temps de faire le musée de Ellis Island. Notre astuce a donc été de choisir le départ du New Jersey, là on avait des horaires le matin et donc la possibilité de faire le musée + la statue. Pour accéder à l’embarquement, il faut prendre un premier bateau au départ de Manhattan, ça prend 10min et le billet est a prix réduit si vous avez un billet pour la statue.

Voici donc notre arrivée par bateau dans le New Jersey, avec le bâtiment d’embarquement pour la statue de la liberté :

New York Ellis Island

On a quelques minutes pour faire des photos avant que notre heure d’embarquement arrive :

New York Manhattan New Jersey

Voici le hall du batiment, vous pouvez constater qu’on est pas envahi de touristes….

New York Manhattan New Jersey

Après 15min d’attente, nous embarquons pour le musée d’Ellis Island :

New York Manhattan New Jersey

On arrive :New York Ellis Island

Voici un bateau typique qui fait les navettes entre Ellis Island, la statue de la liberté et les ports d’embarquement (oui c’est les mêmes qui vont à Alcatraz) :

New York Ellis Island Statue de la liberté

La visite commence par le hall d’arrivée, le même que celui où les immigrants arrivaient, avec les valises typiques de l’époque. Ces douanes ont été en service de 1892 à 1954, 12 millions de personnes sont passées par là entre ces dates. Ce bureau était destiné aux gens venant de l’Atlantique et donc d’Europe majoritairement. Un autre bureau existait sur la cote Ouest (à San Francisco je crois) pour les gens venant du Pacifique (et donc d’Asie principalement) :

New York Ellis Island

Dans ces halls bondés (à l’époque), les gens pouvaient passer des heures et des heures, à attendre leur passage devant les officiers d’immigrations :

New York Ellis Island

Les conditions pour entrer aux USA étaient relativement basique : savoir lire, ne pas avoir de maladie contagieuse, avoir un peu d’argent (20$) en poche. Et c’est a peu près tout.

Voici le processus total des douanes :

New York Ellis Island

Donc premier test face à un officier : la lecture. Comme les officiers ne parlaient pas toutes les langues des immigrants, ils utilisaient ces cartes. Celle-ci a la traduction à coté, tout au début ce n’était pas le cas, il y avait juste le texte en langue étrangère. Mais du coup, comme l’officier ne savait pas lire cette langue, il suffisait à l’immigrant de réciter un texte de son choix en faisant semblant de lire. Généralement, ils récitaient le Notre Père. Avec cette carte, c’est plus compliqué de tricher puisqu’il y a une instruction à la fin à suivre.

New York Ellis Island

Ensuite, il y avait des tests médicaux (vérifier qu’ils n’avaient pas de maladies contagieuses) et psychologiques pour voir s’ils étaient pas complètement tarés, dangereux, trop handicapés ou trop limités.
Ces tests devaient être compréhensible sans instructions (puisque les immigrants ne parlaient pas forcément anglais et les officiers ne parlaient pas la langue de l’immigrant) :

Voici donc un des tests proposé : dessiner un losange/diamant :
New York Ellis Island

Un autre test : mettre les formes dans les cases

New York Ellis Island

Si votre cas était trop compliqué ou tordu, vous finissiez dans ce bureau avec des juges pour statuer sur votre cas :New York Ellis Island

Il y avait un écran ou on pouvait tester notre capacité de juges, avec des cas proposés et on devait dire si la personne pouvait passer ou pas.

Exemple : Une dame se présente seule (normalement motif pour se faire refouler) déguisée en homme, qui a monté son entreprise de commerce dans son pays (interdit aux femmes dans son pays d’origine, c’est pour ça qu’elle se fait passer pour un homme) et qui veut immigrer aux USA. Est-ce qu’on l’accepte? (réponse à la fin de cet article, ouais je sais j’utilise un stratagème de fou pour vous faire lire jusqu’au bout…).

Voici un passeport en allemand et en français d’un immigrant :

New York Ellis Island

Dans la suite de la visite, on poursuit dans les différentes pièces comme si on faisait le chemin d’immigration aussi. A la fin, on arrive plus sur les statistiques et les lieux d’accueil des immigrants.

Par exemple, la Californie avait son affiche, pour montrer ses trésors, l’abondance, plein de terre, de l’espace :

New York Ellis Island

On voit la proportion d’immigrants dans chaque type de métier :New York Ellis Island

Ceux avec le moins d’immigrés (plus bleu) : Sténographe (forcément fallait parler un super anglais), professeur, Avocats, médecins et chirurgiens.

Ceux avec le plus d’immigrés (plus orange) : Mineurs (fer et cuivre), industrie du textile, cireur de chaussures et boulangers. Bref des métiers manuels quoi.

Et il y avait aussi des statistiques par pays. On apprend donc que les français immigrés étaient principalement fermiers/agriculteurs/cultivateurs, serveurs, marchants et mineurs.

New York Ellis Island

Franchement, j’ai adoré ce musée, il est super bien fait, l’audioguide super intéressant (comme à Alcatraz). Cette partie de l’histoire est vraiment intéressante et très… dans le débat actuel! Bref je vous le recommande!

Ensuite donc direction la star de New York : la Statue de la Liberté!

New York statue de la liberté

On fait le tour de l’ile en bateau pour pouvoir accoster :

New York statue de la liberté New York statue de la liberté manhattan New York statue de la liberté manhattan

On arrive sur Liberty Island. Surprise : il y a pas grand monde! Nous passons la zone de sécurité directement sans attente (prévoyez 2$ pour le casier obligatoire a l’entrée pour tous les sacs).
On pense qu’il n’y avait absolument personne parce que nous avons fait la visite à l’envers. C’est à dire qu’en partant du New Jersey nous avons commencé par Ellis Island puis la statue alors que l’énorme majorité des gens partent de Manhattan et donc commencent par la statue puis le musée! Du coup, c’était top, il n’y avait vraiment personne.

Donc rapidement pour l’histoire, c’est un cadeau de la France aux USA pour célebrer le centenaire de l’indépendance des USA. Elle a été imaginée par Auguste Bartholdi et la structure faite par Gustave Eiffel. La statue a d’abord été entièrement construite en France (la tete était au jardin du champ de mars par exemple à l’occasion de l’expo universelle 1878 de Paris, on pouvait la visiter, cela faisait des fonds pour la construction), puis démontée acheminée par bateaux à New York.

La première salle dans la statue contient la torche d’origine remplacée en 1936 (je crois qu’elle prenait l’eau):

New York statue de la liberté torche

On aperçoit ensuite la structure de la dame, avec l’escalier en colimaçon qui monte à la couronne :

New York statue de la liberté

La vue depuis le piédestal :

New York statue de la liberté New York statue de la liberté manhattan New York statue de la liberté manhattan

A ce moment là, on entend l’alarme de la statue qui résonne… Ah… Les rangers nous regroupent dans un coin fermé par des grilles, ils ont des flingues, des policiers passent avec des plus gros flingues. Ah… J’avoue que je commence a stresser, mes jambes me disent de courir, mais jpeux pas. Après 15-20min d’attente, ils nous libèrent et disent que l’alarme s’est déclenchée sans raison. Soit. On peut donc continuer notre visite, direction donc le musée situé dans le piédestal. Il reprend la chronologie, l’histoire de la statue… Comme on vient d’avoir l’alarme et qu’on fait la visite à l’envers on est quasi tout seuls dans le musée.

Un pied de la statue taille réelle :

New York statue de la liberté

On voit comment est fait l’intérieur :

New York statue de la liberté

Les outils géants utilisés pour la construction!

New York statue de la liberté

Après avoir fait le tour du musée de la statue, nous faisons le tour par l’extérieur :

New York statue de la liberté New York statue de la liberté New York statue de la liberté

 

Et voila pour la fin de cette belle journée et belle semaine à New York. Je crois que cette dernière journée était ma préférée, j’ai adoré le musée de l’immigration et la statue de la liberté est quand même impressionnante et symbolique!

Au prochain article voyage, je vous emmène dans un autre décor : le Texas!

A+

Karine

 

PS : Et résultat du quizz immigration : Oui la dame est acceptée malgré le fait qu’elle soit seule. Ce qu’elle a entreprit montre une grande débrouillardise et une grosse capacité de travail et d’adaptation 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous aimez? Partagez!Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

4 commentaires sur “New York 2016 : Ellis Island et la Statue de la Liberté

  1. Super visite ! Le musée donne vraiment envie !!!

    Et alors la dame, on l’accepte ou pas ? (moi j’aurais dit oui ! C’est vraiment culotté pour l’époque !)

    • Ah ah yen a une qui suit, j’ai complètement oublié de mettre le résultat! Oui la dame est acceptée, meme si elle est seule, parce qu’elle montre une grande débrouillardise et capacité de travail 🙂

      • Tu m’étonnes ! Ca me rappelle le film Albert Nobbs !

  2. Chris

    J’imagine bien les grands-parents LATT du cousin David dans la file d’attente des immigrés!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>