Tchou tchou! L’histoire du rail en Californie

Bonjour à tous,

Voici la suite de notre récit de visite dans le Vieux Sacramento. Dans cette partie de la ville se trouve aussi le musée du rail de Californie. Ce musée est centré sur la conquête de l’Ouest avec le rail, pourquoi ils ont fait des rails, comment ils les ont construits…musée rail sacramento

Nous avons eu de la chance d’arriver juste 3min avant le départ d’une visite guidée (gratuite, faite par un volontaire comme bien souvent dans les musées ici) :

musée rail sacramento

Voici le monsieur en question, avec son uniforme de contrôleur/conducteur (?) de l’époque.

musée rail sacramento

Vous constaterez le nom de Gov Stanford sur le train, je vous en reparle plus loin. Oui oui c’est bien le même Stanford que l’Université.

Il nous explique donc que la construction de ces rails a débuté réellement en 1862 (avant c’était des discussions sur le projet, ok on est d’accord c’est un gros projet). Vous comprendrez que les discussions ont été fortement animées à ce moment là. Les états du Nord voulaient évidemment que la ligne passe par chez eux et pareil pour les états du Sud. Du coup, ils l’ont fait passer au milieu, et c’était en fait la pire solution puisqu’elle demandait de passer à travers de grosses chaines de montagnes, ce qui a rajouté quelques années et quelques zéros à la facture. Et c’est aussi à cette époque que les états du sud avaient encore l’esclavage pendant que ceux du Nord l’avaient aboli, ce qui rajoute un peu plus (outre l’aspect financier) de tensions dans les discussions.

Voici la carte des états/territoires « libres « (sans esclavage, en bleu) et les « slave » (avec esclavage, en rose) en 1861 :

carte USA etats libres slaves

image Wikipedia

 

Le but était alors de relier l’Ouest et donc la Californie à l’Est du continent. Et puis bon, de l’or était découvert en Californie, ils ont finalement trouvé que ce serait pratique d’avoir un train pour trimballer les marchandises et les gens d’un bout à l’autre du pays. En cheval/ »voiture » ou en bateau il fallait environ 5-8 mois pour rallier les deux côtes, voyage périlleux et pouvant être dangereux dans les deux cas.

Ils ont donc embauchés des irlandais, des chinois, bref tout le monde qui voulait bien travailler sur le chemin de fer, sans être trop regardant sur les conditions de travail. Il fallait non seulement poser les voies (2575km quand même) mais aussi frayer le chemin à travers les montagnes, il passe au beau milieu des Rocheuses :

carte USA transcontinental rail

Source : http://www.ducksters.com

Le tracé s’arrête à Omaha, Nebraska sur la droite car le reste vers la cote Est existait déjà. Ils ont donc fait ces immenses structures pour faire des tunnels mais aussi pour se protéger du temps pourri qu’il pouvait y avoir en hiver (ou autre saison d’ailleurs) :

musée rail sacramento

Faisons un raisonnement rapide : sachant que la dynamite a été inventée/découverte en 1866 par Mr Alfred Nobel et que les rails ont commencés à être posés en 1862, on peut rapidement en déduire que cette construction s’est faite (du moins au début) sans l’aide de la dynamite pour creuser la montagne. Le guide nous a alors expliqué qu’ils avançaient au piolet, avec seulement 1-2 inches par jour (soit 2-5cm). Vous comprendrez qu’à cette allure, c’est le type de projet qui peut prendre un bon bout de temps.

L’autre aspect important était l’argent (évidemment). Comment financer ce genre de projet énorme ? Ils ont trouvé une solution : offrir des terres (en Californie et sur l’Ouest) à tout entrepreneur qui financerait la construction du rail. Je ne me souviens plus tu taux de change, mais grosso modo plus tu aides à construire x miles (ou km) plus tu as de terres.

C’est là que Monsieur Stanford (Leland de son prénom) intervient. Il devint même le président de la société de construction du rail Californien. Flairant le bon coup, il a beaucoup investit dans la construction (530 miles de rail en 293 jours me dit Wikipedia) et a donc reçu beaucoup de terres dans l’ouest. Il pu ainsi s’enrichir avec toutes ses terres, ce qui lui permit d’ouvrir l’Université de Stanford en 1891 (en mémoire de son fils mort de la fièvre typhoïde).

Et c’est aussi à partir de cette solution pour financer que vient la partie marrante du projet. Pour aller plus vite et faire plus simple, deux équipes travaillaient sur la construction. L’une à partir du Nevada et l’autre depuis la Californie. Ils devaient à la base se rencontrer au milieu (dans le Wyoming) pour relier les 2 lignes. Sauf que l’équipe venant de Californie rencontra quelques soucis de montagne notamment et fut donc ralentie. Mais pas que…. Sachant que plus vous construisez plus vous gagner des terres (et donc des sous) pourquoi vouloir s’arrêter ? C’est comme ça qu’ils se sont retrouvés avec deux bouts de rails distants de quelques centaines de miles et se dépassant l’un l’autre…. Après quelques engueulades par les autorités, ils se font finalement rejoint le 10 mai 1969 dans l’Utah, à Promontory.

Voici la photo de ce rassemblement :

photo promontory utah

source : http://www.wired.com

Maintenant le voyage d’Est en ouest s’effectuait en quelques jours, 7 jours environ d’après cette affiche, au lieu de 5-8 mois.

musée rail sacramento

Et après cet aperçu historique nous visitons le reste du musée, avec les trains de différentes époques. Je précise que ce ne sont pas des répliques mais bien des originaux : musée rail sacramento

Un train plus récent (années 1920) qui reliait Chicago à Los Angeles en 40h :musée rail sacramento

Un Wagon poste :musée rail sacramentoCe développement des trains (wagons couchettes, wagons réfrigérés avec l’invention du frigo…) ont permis de développer énormément le pays (et notamment l’Ouest ou certains états sur la ligne) et permettre une meilleure unité entre la cote Est et Ouest.

Une vieille locomotive :musée rail sacramentoA l’étage de ce musée se trouve un collection de trains miniatures (ainsi qu’un espace jeux pour les enfants) :

musée rail sacramento

musée rail sacramento

Différentes tailles de maquettes :  musée rail sacramento

Voila pour la petite histoire rapide du train en Californie. Cette visite guidée était vraiment sympa (même si j’ai pas tout compris à ce que racontais le guide).

Vous connaissiez cette histoire du rail aux USA?

A+

Karine

PS : Petite dédicace à ma tante et oncle parisien, Roger et Yvette qui lisent aussi ce blog et je pense que Roger a un petit faible pour les trains et leur histoire 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous aimez? Partagez!Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

5 commentaires sur “Tchou tchou! L’histoire du rail en Californie

  1. Haaaa chouette ! J’aime bien ce genre d’histoires. 🙂 Je ne connaissais pas grand chose à l’histoire du rail américain, moi… Et punaise, 2 à 5 cm PAR JOUR dans les montagnes !… Il y en a un paquet qui ont dû y laisser la vie…

    Sinon, tu dis qu’une équipe est partie de Californie et l’autre du Nevada, c’est pas du Nebraska plutôt ? Parce que du coup, je comprends pas trop… Mais je suis Kinder, rappelons-le !

    • Oui 2cm par jour ça peut être très long…
      Roooh Nebraska, Nevada, c’est pareil non 😀 Oui tu as raison c’est le Nebraska, me suis plantée 🙂

      • Au moins, ça prouve que j’ai bien tout lu 😉

        • Nico m’a dit « oh personne l’aurait vu » … perdu 😀

          • Il est mignon ton Nico… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>